Fils: « Les amis sontaient allés… »

Moé: « Étaient. Les amis étaient. »

Fils: « Euh. Non. J’pense que c’est sontaient. »

Moé: « Je te jure. On dit : j’étais, tu étais, il était, nous étions, vous étiez, ils étaient. »

Fils: « J’aime mieux sontaient. »

Moé: « Non, t’aimes pas mieux ça. C’est une règle de grammaire, ce que t’aimes, ça compte pas vraiment… » 

Fils: « AYE. C’est pas fin. »

Moé: « Non, nonnonon. Ça compte, mon cœur, ce que tu aimes. [estiche] Je veux dire que c’est une chose qui est fixée, on doit dire ça de même parce que c’est le vrai. Quand tu dis ‘sontaient », c’est un genre de mensonge.»

Fils: « Même pas vrai. »

Moé: « Vrai. Ça sert à rien d’en discuter. »

Fils: « Sontaient, sontaient, sontaient… »

Moé: « Je m’en vais, là. Dans ma chambre, cinq minutes. » 


#sefaireniaiserpourlapremièrefois  

On  fait du bricolage, y’a des z’affaires partout. C’tait du bricolage intense.

Fils: « J’tanné. Je vais aller jouer. » 

Moé: « Ben là, aide-moi à ramasser, steplait.»

Fils: « Ah. Ben non, maman. [avec une plus petite voix] C’est ton beau privilège, ça. »

Moé: [regard plat] 


#gâtetoé

Le Fils se trouve ben drôle de chercher à me coller sa crotte de nez sul bras. Y rit. Y se peut pu. Y se met le doigt dans bouche. La face y change. Est sur sa langue. Y me liche. A reste là. Y finit par l’avaler, je devine. La télé l’intéresse vraiment beaucoup, subitement. Je comprends que c’est un moment où le silence doit dominer. 


#lafoisoùjaicruaukarma

equipe:

Cette semaine, j’ai eu le plaisir d’interviewer Véronique Grenier, auteur du blog humoristique Les p’tits pis moé, dans lequel elle nous raconte le meilleur de son quotidien de mère de deux jeunes enfants. Vous prendrez certainement plaisir à découvrir ce blog rigolo, touchant et rafraîchissant. Bonne lecture !

Tumblr – Peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

Les p’tits pis moé, c’est le résultat de l’étroite collaboration de trois personnes :

Véronique Grenier, au Québec, enseigne la philosophie au niveau collégial et est blogueuse pour Urbania. Elle est co-responsable de l’idée originale « Les p’tits pis moé » et mère des p’tits, donc celle qui subit et écrit les anecdotes. Il lui arrive aussi de collaborer à des revues littéraires ou de papoter à la radio. Elle aime les mots et les idées et ça lui a pris un temps avant de comprendre qu’elle était faite pour être maman.

Julien de Preux est celui à qui l’on doit les illustrations du blog. Ayant grandi à Genève, il y a commencé sa carrière de directeur artistique en 2004. Il a travaillé pendant neuf ans dans des agences de publicité dont Saatchi & Saatchi et M&C Saatchi. À l’été 2010, il a décidé de quitter Genève pour Montréal, où il a travaillé, pendant deux ans, chez Cossette et Sid Lee. De retour à Genève, il est maintenant créatif indépendant et maître du crayon à Panpancucul.

Catherine Laporte est co-responsable de l’idée originale « Les p’tits pis moé » et sa directrice artistique. Originaire de Montréal, elle a travaillé aux bureaux de Sid Lee à Montréal avant de migrer vers ceux de Paris et, ensuite, d’Amsterdam. Actuellement, elle partage son temps entre la pige comme illustratrice et directrice artistique et fait partie de l’équipe de TRUST, un nouvel espace à Amsterdam qui combine food, art & joy. Un lieu où il n’y a pas de prix au menu, come as you are, pay as you feel.

Read More

Les p’tits pis moé entrevué par Tumblr. On ca-po-te. Et merci à vous, surtout et tout plein.

Fille s’est déshabillée comme une grande, à la garderie, fa’que renforcement positif avant de quitter ladite garderie:

Maman: « High Five, Fille? »

Fille: [High Five dans ma face]


#revoirleconcept

image

Le Fils: “Maman, pourquoi je suis malade?”

Maman: “Ben… il y a des virus ou des bactéries - ce sont des genres de Darth Maul - qui entrent dans toi. C’est tout petit, ces machins, tu ne peux pas les voir, mais ils peuvent être sur tes mains et entrer par ta bouche, ton nez ou encore tes yeux. Pis là, ben, ils s’installent dans toi et c’est ce qui fait que tu es malade. Mais, tu as aussi des Jedi, dans toi, les globules blancs, y s’appellent, eux. Et là, ces Obi-Wan et Yoda et Luke, ben, ils vont se battre contre le Darth Maul.”

Le Fils: “Avec leur sabre laser?”

Maman: “Oui, genre. Tu entends, là, le bruit dans ta bedaine?”

Le Fils: "Oui [avec une face de "duh!"]"

Maman: “Ben, ça peut être quoi sinon une super bataille de Jedi, hein? Et c’est certain que les Jedi-globules vont gagner. Avale ton Pedialyte, là, c’est du super jus à Jedi.”


#starwarsetlabiologie

image

Le Fils pis moé, on a deux discussions récurrentes, depuis un moment.


La première:

Fils: « On va-tu chez Wal-Mart? »

Maman: « Non, on va pas chez Wal-Mart. On ira jamais chez Wal-Mart.»

Fils: « Té pas fine. »

Maman: « Je sais. »


La seconde:

Fils: « Je peux-tu avoir des souliers Transformers? »

Maman: « Non, tu peux pas. »

Fils: « Té pas fine. »

Maman: « Je sais. »


Fa’que quand ça melté en:

Fils: « Y’a peut-être des souliers Transformers chez Wal-Mart, on… »

Maman:  « Non. »

Fils: « Mamaaaaaaaaan. Té… »

Maman:  « Je sais. Je-sais. Ça me dérange même pas. »

Fils: « Même pas vrai. »

Maman: « Tellement vrai. C’parce que je suis trop fine, en fait, mais tu le sais pas. Encore. »


#tyranniebienveillante